OriginalDepuis bien 3 ans le site de la CGT diffuse en éditorial de son site internet un petit texte invitant les salariés du Groupe ESR à ne pas confondre CGT et SA-CGT-ESR.

Ces personnes taxent notre syndicat de contrefaçon de la CGT, alors qu’au contraire le travail du SA-CGT-ESR est, depuis la création de notre syndicat, celui qui tenait à cœur la CGT avant la scission de 2011, à savoir un travail en intersyndicale. Le « C » de Convergence Générale des Travailleurs en atteste.
Et l’un des fondateurs du SA-CGT-ESR était Délégué Syndical de la section CGT en fonction jusqu’à mai 2011…
Précisons que les autres syndicats, globalement, ne se sont jamais départi de cette méthode de travail en union syndicale.

Le SA-CGT-ESR est le prolongement naturel de ce que fut le CGT autrefois, jusqu’à sa prise de contrôle par l’équipe actuelle. Autrefois, la CGT travaillait de manière relativement autonome par rapport à sa Fédération, ce n’est plus le cas actuellement. Le SA-CGT-ESR, lui, est totalement libre et indépendant, dans ses décisions, dans ses méthodes de travail, dans ses engagements : Syndicat Autonome.

Mais ce terme de contrefaçon prend une saveur particulière quand on se souvient d’un événement survenu en 2012. La CGT semble effectivement experte dans ce domaine, puisque les œuvres sociales et culturelles du Comité d’Entreprise avaient alors été confrontées à une séries de fraudes réalisées, au moyen de documents contrefaits, justement, par une personne occupant le mandat de Représentant Syndical CGT au Comité d’Entreprise. Il l’est toujours à ce jour.

En ces temps d’élections, où nombre d’entre vous vont vouloir s’exprimer sur leurs futurs représentants au Comité d’Entreprise et Délégués du Personnel, il nous paraissait important de rappeler ces éléments d’information.

 

Written by SA CGT Econocom

1 Comment

Nouveau

Je suis nouveau chez ESR
Cette histoire de fraude est ancienne, mais est qu’on prendre le risque de voter au CE pour un gars qui a frauder le CE avant ?

Comments are closed.