businessmanLes syndicats représentatifs membres de l’intersyndicale « UNIS CHEZ ECONOCOM » ont signé l’accord de nuit.

Cet accord dénoncé par la direction d’ESR en 2009 continuait à être la référence au travail de nuit faute de négociation entre la Direction et les syndicats.

En septembre 2013, la Direction a convoqué les représentants syndicaux, pour négocier un nouvel accord de nuit, l’ensemble des sections syndicales avertissaient la Direction qu’ils étaient prêts à signer à nouveau l’accord dénoncé. Mais  comme à son habitude la Direction avait l’intention de revoir à la baisse cet accord. Après plusieurs réunions ou la Direction restait sourde à nos propositions, elle a décidé que les négociations étaient finies et attendait des représentants syndicaux une réponse sur sa proposition. Faisant un sondage auprès des salariés de nuit sur la base de la proposition de la Direction, la majorité nous a demandé de ne pas signer la proposition de la Direction.

Aucune des sections syndicales ne signa donc ce projet d’accord, la Direction bluffant et menaçant alors d’appliquer la convention Syntec. Mais après quelques semaines les représentants syndicaux furent conviés à une nouvelle réunion ou d’entrée la Direction nous proposa de signer à l’identique l’accord dénoncé quelques années plus tôt. Ne rein lâcher et poursuivre dans le statu quo s’est donc révélé gagnant, nous avons même réussi à faire rajouter un indemnisation dégressive sur quatre mois pour les salaries quittant un poste de nuit !

Que de temps perdu puisque l’ensemble des syndicats avait proposé dès le début cette issue aux négociations !

L’accord de nuit vient d’être signé par l’ensemble des syndicats de l’UES-ESR, et est donc applicable.

Written by SA CGT Econocom