demenagement-cartonLors de sa réunion du 03 juillet 2014, le Comité d’Entreprise de l’UES ESR était consulté sur le projet de déménagement des salariés d’ESR de Meudon vers Vélizy. Après avoir pris connaissance de la position du CHSCT (avis non rendu) et du rapport de l’expert ergonome à qui il avait fait appel, les membres du CE ont rendu un avis négatif sur ce projet de déménagement.

Il faut savoir que le CHSCT n’avait pas voulu rendre d’avis, des questions posées à la Direction restant sans réponse (notamment le sort des salariés d’ESR Consulting). Mais la fin du bail de Meudon arrivant, la Direction a profité des nouvelles dispositions de l’ANI, et a considéré que l’information du CHSCT était suffisante, et que le non-avis du CHSCT était un avis négatif.

Mais un avis rendu, même négatif ou tacite pour celui du CHSCT, permettait à la Direction d’enclencher le déménagement, ce qu’elle s’est empressé de faire pendant le mois de juillet.

Les salariés rattachés à l’établissement de Meudon ont donc tous reçu un courrier de la Direction, daté du 21 juillet 2014, les informant qu’à compter du jeudi 24 juillet 2014 leur agence de rattachement était située au 1 rue du Petit Clamart à Vélizy-Villacoublay.

Pourquoi une telle précipitation alors que le bail de Meudon se fini fin octobre 2014 ?

Lors d’une réunion le 31 juillet 2014, les membres du CE interrogeaient la Direction sur le déménagement d’ESR, s’intéressant plus particulièrement au sort réservé aux salariés d’ESR Consulting (lors du CHSCT du 24 juin2014 et du CE du 03 juillet 2014 la Direction nous affirmait qu’ils seraient sur le site de Vélizy). La Direction nous informait qu’elle ne pouvait pas répondre dans l’immédiat et prenait note de la question pour y répondre lors de la prochaine réunion CE ! Les membres du CE désirant une suspension de séance jusqu’à la présence d’une personne en mesure de les informer sur cette situation, et personne n’étant disponible pour répondre au CE, c’est donc le lendemain que le CE reprit avec la présence du directeur de la BU IPS. Celui-ci nous expliqua que pour des raisons opérationnelles certains salariés d’ESR Consulting se trouvaient dans les locaux ECONOCOM à Puteaux, mais que leur agence de rattachement était bien Vélizy. Pourquoi de telles cachotteries ! Pourquoi nous avoir menés « en bateau » lors du CHSCT et CE ? La Direction nous informait que la décision avait été prise que récemment ! Il sera permis d’en douter, puisque lors d’une visite au mois de juin (juste après la réunion du CHSCT) les salariés ESR Consulting nous confiaient que leur Direction les avait informés de leur déménagement vers le site de Puteaux !

Les locaux affectés aux IRP (Délégués Syndicaux, Délégués du personnel, CE et CHSCT) se trouvent au sous-sol du bâtiment G. Ils ne sont pas opérationnels, ni conformes à la réglementation, la Direction d’Osiatis faisant fi de toutes les normes applicables. Nous avons informé la Direction que cela allait engendrer des retards sur le remboursement SLC ainsi que la possibilité de fournir des tickets cinéma! Cela perturbe également l’ensemble des activités des élus dans le cadre des missions que vous leur avez confiées. Nous en sommes désolés mais cela est indépendant de notre volonté et est dû à un déménagement précipité et une désorganisation voulus par la Direction !

 Par ailleurs, le rapport présenté par l’expert ergonome du CHSCT fait apparaitre l’amateurisme, et le manque de sérieux, avec lequel ce déménagement a été organisé par Osiatis. De sérieux doute subsistent en terme d’ergonomie (disposition des bureaux, espaces de travail, espaces de circulation, etc.) et d’organisation du travail (disposition en open-space, disponibilité de salles de réunion). La Direction d’Osiatis ne trouve que des avantages au travail en open-space, mais ne va pas jusqu’à appliquer à elle-même ses beaux principes. On notera en effet que les différents directeurs (PDG, DRH, DAF) ont préféré ne pas profiter des effets synergiques, de l’amélioration de la communication, de la convivialité (et on en passe) permis par ce type d’organisation du travail… C’est bon pour vous mais pas encore assez pour eux.

Les motivations de l’entreprise sont en fait très claires : caser le maximum de salariés dans un minimum de place pour un cout le plus faible possible.

Pourquoi sinon louer des bureaux en sous-sol, répartir les locaux dans des bâtiments distincts, alors que des dizaines de milliers de mètres carrés de bureaux sont disponibles et mieux situés qu’à Vélizy ?

Pourquoi sinon proposer aux salariés perturbés par le bruit en open-space de s’équiper de casques, alors qu’une division de l’espace par des cloisons serait plus efficace ?

Pourquoi sinon s’obstiner à rester sur un site de Vélizy, tellement bien desservi par les transports publics que ses promoteurs ont pensé à y proposer pléthore de places de parking, se doutant bien que tout le monde y viendrait en voiture… ? La Direction d’Osiatis a une vision très particulière de sa responsabilité environnementale et sociale !

Pour cette direction, le seul critère d’appréciation est l’argent, quitte à sacrifier les conditions de travail des salariés dont elle a la responsabilité.

Chers collègues, encore une fois, la variable d’ajustement c’est bien vous ! C’est vous qui subirez ces nouvelles conditions de travail, la dégradation de la qualité du RIE, l’augmentation de votre temps de trajet, l’augmentation de vos frais de transport, au bénéfice de l’entreprise.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous rencontrez des difficultés dans votre nouvel environnement de travail.

Written by SA CGT Econocom