Crise ou pas crise, Dialogue ou pas dialogue ?

En août dernier, à l’issue de la réunion mensuelle du Comité d’Entreprise, nous vous informions des difficultés financières de la société telles qu’elles nous avaient été présentées en séance.

Depuis, à la suite de cette communication syndicale CGT, et malgré les efforts de vos représentants pour une discussion autour des solutions envisagées par la Direction, celle-ci a préféré le black-out total !

Ainsi, la Direction n’a pas souhaité revenir sur les solutions qu’elle avait pourtant elle-même évoquées et a déploré que vos représentants vous aient avertis de la situation, créant selon elle un climat d’inquiétude (justifié, non ?!)… Elle envisageait de vous avertir de la situation et des solutions envisagées dans les mois suivants, chose qu’elle n’a – à ce jour – toujours pas faite ! On est en droit de se demander si la Direction a réellement des solutions.

Conscients de l’impact que peuvent avoir la situation financière, le management endurci en ces temps de crise, ainsi que vos remontées de souffrance au travail, vos représentants au C.H.S.C.T ESR Meudon ont confié à un organisme agréé par le Ministère du travail – Technologia – une enquête paritaire sur les risques psycho-sociaux (questionnaires puis entretiens individuels) dont le traitement des réponses est en cours. Nous ne manquerons pas de vous en communiquer les conclusions.

Au lieu d’entamer une discussion constructive avec les interlocuteurs syndicaux, la Direction a pris le choix de stigmatiser les instances représentatives du personnel, et au prétexte que les représentants syndicaux diffusent le peu d’information qu’ils obtiennent à vous, salariés du Groupe ESR, se refuser à discuter avec le Comité d’Entreprise sur les actions envisagées à moyen terme visant à sortir le Groupe ESR de cette situation économique grave.

A ce jour, tout ce que nous savons est que la solution d’un emprunt bancaire est privilégiée, sans que la Direction puisse être sûre de l’obtenir. Et les solutions alternatives, qui auraient alors un lourd impact social, restent envisagées, sans qu’il soit possible d’en savoir plus

Pour faire bonne figure, on nous scande : « Tous ensemble dans le même sens ».

Mais qui est le « Tous » de ce slogan, si les salariés en sont exclus ???

La Direction a préféré innover et créer (cf. Darwin) le « Monologue Social » et bafouer le Dialogue Social !!!

Accordons lui cependant qu’il est plus simple de mener le troupeau à l’abattoir quand il ne sait pas ou il va…

Les représentants de la Direction ne nous parlent d’ailleurs que de « communication », mais jamais « d’informations » des salariés.

En effet, les règles de base du Code du Travail ne sont pas appliquées, mais nous allons veiller à ce qu’elles le soient ! Nous vous solliciterons en temps voulu.

Alors que les accords autour du travail de nuit et des astreintes ont été dénoncés par la Direction, celle-ci n’est pas revenue vers nous pour envisager un nouvel accord ; mais sans doute nous répondra-t-elle qu’elle a des actions plus importantes et prioritaires à mener, compte-tenu de la conjoncture actuelle. Mais lesquelles ?

L’accord 35 heures, quant à lui, a conduit le CE à ester en justice pour réclamer sa juste application (qu’on arrête de nous dire que 36,5h peuvent être compris comme 36 h 50min !!!) et le TGI de Nanterre a condamné ESR en premier ressort. La Direction d’ESR fait appel de la décision… démarche certainement très constructive à ses yeux.

Les Organisations Syndicales CGT, CGT-FO, CFDT et CGC du Groupe ESR

Written by SA CGT Econocom